top of page

LIVRE BLANC Le rôle de la naturopathie dans une pandémie mondiale

La WNF a réalisé de brèves mises au point basées sur la recherche et portant sur des études de produits naturels réalisées chez l’homme dans le traitement d’infections aiguës des voies respiratoires. Les résultats de ces études sont un élément de réflexion important pour la COVID-19. (9)


• Vitamine C: La prise orale de vitamine C au début des infections aiguës des voies respiratoires peut réduire la durée des symptômes (fièvre, douleurs thoraciques, frissons, douleurs musculaires, etc.). Elle peut aussi réduire le taux d’admission à l’hôpital et la durée d’hospitalisation. (10)


• Vitamine D: Des preuves expérimentales indiquent que la déficience et l’insuffisance en vitamine D sont associées à un risque accru d’infections aiguës des voies respiratoires et que son apport dans ces cas-là peut conduire à des réductions cliniquement significatives de ces infections. (11)


Zinc: Le zinc peut réduire le risque d’infections au SARS-CoV-2 ainsi que la durée et la gravité de la maladie. Des preuves indirectes provenant d’analyses systématiques ont montré que l’apport en zinc prévenait efficacement les infections respiratoires aiguës chez les jeunes enfants et que les pastilles de zinc pouvaient réduire leur durée chez les adultes. (12)


• N-Acétylcystéine (NAC): Les données actuelles suggèrent que la NAC pourrait améliorer l’issue chez les personnes souffrant du syndrome respiratoire

aigu sévère ou de lésions pulmonaires aiguës, qui ressemblent fortement aux signes et symptômes de la COVID-19. Elle pourrait aider à améliorer les marqueurs d’inflammation et d’oxydation, l’oxygénation systémique, le besoin

et la durée de ventilation, le taux de récupération des patients et le score d’amélioration clinique. (13)


Huiles essentielles: Des données cliniques probantes provenant d’essais cliniques publiés suggèrent que la prise orale de mélanges de certaines huiles essentielles peut réduire les symptômes des infections aiguës des voies respiratoires. (14)


Sambucus nigra L. (Sureau): L’ensemble des preuves issues de cinq études cliniques portant sur 996 adultes indiquent que

la prise de sureau dans les 48 heures

du démarrage d’une infection virale respiratoire aiguë peut réduire la durée et la gravité du rhume et des symptômes de la grippe chez les adultes. (15)


Echinacea spp. (Echinacea): L’apport en Echinacea pourrait aider à combattre les symptômes des infections respiratoires aiguës ainsi que le rhume, en particulier lorsque la prise est faite dès les premiers signes d’infection. (16)


• Hedera helix (Feuille de houx): Les préparations à base de feuilles de houx pourrait être une option thérapeutique dans le traitement des premiers symptômes des infections des voies respiratoires. Une efficacité maximale a été démontrée en cas de toux en tant qu’expectorant ainsi que pour réduire la fréquence et l’intensité de la toux. (17)


• Des interventions courantes importantes à base de réglisse (Glycyrrhiza glabra) continueront d’être explorées dès que de nouvelles recherches seront disponibles.


http://worldnaturopathicfederation.org

23 vues0 commentaire

Comments


bottom of page